Tirez le maximum de toutes vos sources de revenu de retraite

Lorsque vous étiez sur le marché du travail, vous receviez probablement un chèque de paie de façon régulière. Comme vous le savez, la situation est très différente à la retraite, puisque votre revenu peut provenir de bien des sources distinctes.

Afin de tirer le maximum de toutes vos sources de revenu de retraite, il existe différents moyens d’augmenter vos liquidités, de bénéficier d’avantages fiscaux et de maximiser les prestations gouvernementales auxquelles vous avez droit. La clé est de bien connaître les fonds qui s’offrent à vous ainsi que la manière et le moment d’y accéder.

Stratégies de planification des revenus de retraite et de FERR

Il existe quelques stratégies particulières à envisager pour maximiser le revenu à votre disposition. Par exemple, retirer vos fonds au bon moment et dans le bon ordre peut vous permettre d’obtenir un meilleur revenu et de payer moins d’impôt.

  • Évitez de retirer des fonds de vos FERR ou REER avant d’en avoir besoin, car ce revenu pourrait vous faire passer à une tranche d’imposition plus élevée. Calculez le montant minimum que vous pouvez retirer d’un FERR pour vous aider à planifier.
  • En reportant les retraits de vos FERR le plus longtemps possible, vous bénéficierez d’une croissance continue à l’abri de l’impôt. Téléchargez notre infofiche pour en savoir plus sur les FERR.
  • Si vous n’avez pas immédiatement besoin du montant total de votre FERR, songez à verser le montant excédentaire dans un compte d’épargne libre d’impôt (CELI).
  • Profitez des stratégies de fractionnement du revenu offertes pour le FERR et le revenu de retraite en vue de réduire le montant total d’impôt exigible.
  • Comme votre revenu imposable influe sur votre admissibilité à certaines prestations gouvernementales, le retrait de montants trop élevés pourrait entraîner la réduction ou la récupération de certaines de ces prestations.
  • Vous pouvez commencer à percevoir vos prestations du RPC ou du RRQ avant ou après avoir atteint l’âge de 65 ans, selon ce qui convient le mieux à votre situation. N’oubliez pas que vos prestations seront réduites de façon permanente pour chaque mois où vous recevrez des prestations du RPC ou du RRQ avant d’avoir atteint l’âge de 65 ans, et augmentées de façon permanente pour chaque mois où vous reporterez vos prestations du RPC ou du RRQ après avoir atteint l’âge de 65 ans, et ce, jusqu’à l’âge de 70 ans.

La calculatrice FERR peut vous aider à déterminer le montant minimum que vous devez retirer de votre FERR à divers âges à la retraite afin que vous puissiez commencer à établir votre plan de revenu.

Une fois que vous connaîtrez bien vos sources de revenu et la manière de les gérer, vous serez en mesure d’évaluer vos liquidités pour la retraite. N’oubliez pas d’établir un budget pour vos dépenses régulières ainsi que pour vos besoins spéciaux, par exemple, un voyage, un déménagement ou des soins de santé.

En apprendre davantage sur toutes vos sources potentielles de revenu de retraite

Un revenu de retraite à 71 ans ?

L’année de votre 71e anniversaire constitue un moment charnière dans la planification de votre retraite, car, en vertu de la réglementation gouvernementale, vous devez cesser de cotiser à votre REER le 31 décembre de votre 71e anniversaire. À ce moment, vous avez le choix de convertir votre REER en fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou en une autre option de revenu de retraite.

Notez que vous pouvez verser une dernière cotisation à votre REER pendant l’année de votre 71e anniversaire, mais vous devez le faire avant le 31 décembre (et non en mars de l’année suivante, comme c’était le cas auparavant). De plus, si votre conjoint n’a pas encore 71 ans et que vous avez des droits de cotisation inutilisés à votre REER, vous pouvez continuer à cotiser à son REER jusqu’à son 71e anniversaire.

Avantages de cotiser à un CELI

Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) constitue une excellente façon de continuer à toucher un revenu de placement non imposable, ce qui est particulièrement utile si vous n’êtes plus autorisé à cotiser à votre REER. En effet, vous n’avez pas à gagner un revenu pour avoir le droit de cotiser et vous n’êtes pas obligé de cesser de cotiser seulement parce que vous avez atteint un certain âge.

  • Si vous n’avez pas besoin de la totalité des retraits de votre fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou de votre revenu de retraite pour couvrir vos frais de subsistance, vous pouvez cotiser l’excédent à un CELI, ce qui permettra aux fonds de profiter d’une croissance composée à l’abri de l’impôt, tant que vous disposez de droits de cotisation à un CELI.
  • Contrairement aux retraits d’un FERR, les retraits d’un CELI ne sont pas imposables. Si vous détenez des parts de fonds dans un compte non enregistré, vous pourriez transférer certains de ces placements dans un CELI et ainsi réduire vos revenus imposables. Par contre, cette option pourrait avoir des répercussions sur le plan fiscal.
  • Le revenu provenant de votre CELI et les retraits de ce dernier n’ont aucune incidence sur les prestations gouvernementales, comme la Sécurité de la vieillesse et le Supplément de revenu garanti, ou les crédits d’impôt comme le crédit en fonction de l’âge.

Planifier son revenu de retraite est l’un des aspects les plus complexes de la retraite. Votre conseiller RBC peut vous expliquer les différentes stratégies qui conviennent le mieux à votre situation et vous aider à tirer le maximum de vos sources de revenu, tout en minimisant l’impôt que vous aurez à payer.

Communiquez avec un planificateur financier mobile

Demandez une rencontre personnelle au moment et au lieu qui conviennent.

Trouver un planificateur financier RBC

Les conseils de planification financière et de placement sont fournis par FIRI. FIRI, RBC Gestion mondiale d’actifs Inc., Banque Royale du Canada, Société Trust Royal du Canada et Compagnie Trust Royal sont des entités juridiques distinctes et affiliées. FIRI est inscrit au Québec en tant que cabinet de services financiers.