Avantages du REEI

  • Report de l’impôt sur le revenu de placement

    L’impôt à payer sur les revenus de placement et les gains en capital gagnés sont reportés tant qu’ils sont dans le REEI, ce qui contribue à une croissance plus rapide du régime.

  • Utiliser les fonds comme bon vous semble

    Les fonds peuvent être retirés à n’importe quelle fin, dans la mesure où ils profitent à la personne handicapée. De plus, la famille et les amis peuvent cotiser au régime, à condition que le titulaire du régime donne son accord par écrit.

  • Obtenez des cotisations gouvernementales

    Le gouvernement fédéral verse des cotisations de contrepartie sous forme de Subventions canadiennes pour l’épargne-invalidité annuelles (des limites s’appliquent1), jusqu’à concurrence de 70 000 $. Les familles à faible revenu peuvent en outre être admissibles à une aide supplémentaire en Bons canadiens pour l’épargne-invalidité, jusqu’à concurrence de 20 000 $.

Épargnez plus rapidement grâce à un régime de cotisations périodiques

Grâce à un régime de cotisations préautorisées périodiques (REEI-MATIQUE®), vous épargnez sans même y penser !

  • Commencez avec aussi peu que 25 $ par semaine
  • Versez des cotisations hebdomadaires, aux deux semaines, mensuelles ; c’est vous qui choisissez
  • Les cotisations sont automatiquement prélevées dans votre compte de chèques ou d’épargne

Que devrais-je savoir d’autre ?

Règles et critères d’admissibilité relatifs au REEI Subventions et bons au titre du REEI

FAQ sur les REEI

Découvrez les questions les plus fréquemment posées sur les REEI.

Le bénéficiaire d’un REEI doit posséder un numéro d’assurance sociale (NAS) valide et être :

  • Admissible au crédit d’impôt pour personnes handicapées (CIPH), pour en savoir plus sur ce crédit, consultez le site Web de l’Agence du revenu du Canada (ARC)
  • Un résident canadien lors de l’établissement du régime et lors du versement de chacune des cotisations
  • Âgé de moins de 60 ans au moment de l’établissement du régime, car les cotisations ne peuvent être acceptées après la fin de l’année pendant laquelle le bénéficiaire atteint l’âge de 59 ans

Une personne peut établir un REEI et être le titulaire du régime si elle est :

  • Une personne handicapée ayant atteint l’âge de la majorité et qui a la capacité de gérer ses affaires ; ou
  • Le parent légal d’un enfant mineur atteint d’une invalidité ; ou
  • Un tuteur ou un autre représentant légalement autorisé à agir au nom d’une personne handicapée.

Il n’y a pas d’âge minimal pour être admissible au REEI.

Vous êtes prêt à investir ?

Ouvrez un REEI ou cotisez-y !