Skip to main content

Offrir des vacances mémorables à ses enfants sans se ruiner  

Par la Banque Royale du Canada

Publié le juin 14, 2024 • 8 min de lecture

L’école est finie ! Que faire à présent ?

L’été est arrivé, l’école est finie et les enfants sont de retour à la maison. Si vous vous demandez comment distraire vos enfants pendant plus de deux mois alors que vous manquez d’argent, voici quelques idées.

Les activités estivales peuvent s’avérer coûteuses

L’été est synonyme de dépenses, surtout si vous voulez voyager en famille ou envoyer vos enfants dans un camp de vacances. Même une simple escapade en voiture pendant la fin de semaine peut vous coûter cher compte tenu de la hausse des prix des restaurants, des hôtels et de l’essence. Quant aux camps de vacances, vous pourriez débourser jusqu’à 1 000 $ par semaine (lien menant à un site web en anglais) pour une colonie de vacances classique et 500 $ par semaine pour un camp de jour.

Des idées économiques pour s’amuser l’été

Votre budget a beau écarter la possibilité d’un voyage en famille à l’étranger, d’un séjour coûteux en colonie de vacances ou de quelques semaines dans un chalet loué au bord d’un lac, vos enfants devraient tout de même avoir droit à des vacances amusantes et mémorables. Avec un peu de créativité, de recherche et de planification, vous pouvez trouver de nombreuses activités économiques (et souvent gratuites) pour les enfants âgés de zéro à quinze ans.

Votre bibliothèque municipale est un bon point de départ. Outre le prêt de livres, la plupart des bibliothèques proposent des activités et des programmes gratuits ou abordables dont les enfants de différents groupes d’âge peuvent profiter toute l’année. Consultez le site web ou le tableau d’affichage de votre bibliothèque municipale pour connaître sa programmation estivale.

Une autre option consiste à participer au repaire jeunesse de votre région. Leurs camps de jour sont moins coûteux que les camps de jour traditionnels et ils proposent une foule de programmes artistiques, ludiques et sportifs pour les enfants de quatre à quinze ans.

Voici une liste d’activités estivales abordables et susceptibles de plaire à vos enfants. Elles sont réparties par tranche d’âge :

De zéro à cinq ans 

  • Heure du conte ou garderie pour nourrissons et tout-petits

  • Cours d’art ou d’éveil musical (pour les enfants de deux ans et plus)

  • Créez une liste de choses à trouver, puis emmenez vos enfants à la chasse au trésor

  • Visite au terrain de jeu ou à la pataugeoire du coin

  • Faire des bulles 

De six à dix ans 

  • Cours de natation à la piscine municipale

  • Cours de bricolage

  • Fabrication d’une mangeoire à oiseaux

  • Expérience scientifique

  • Recette de slime maison 

De onze à quinze ans 

  • Cours de couture ou de cuisine

  • Club d’échecs

  • Vide-grenier ou vente-débarras

  • Confection de bracelets d’amitié

  • Bénévolat communautaire 

Activités estivales à faire avec vos enfants

Vous pouvez également intégrer des activités familiales à vos projets de vacances. Commencez par jeter un coup d’œil aux activités dans votre région. Une exposition dans un musée, une galerie d’art ou même un musée pour enfants (si vous vivez dans une grande ville) pourrait intéresser votre enfant. Consultez la programmation des ciné-parcs ou des cinémas ou organisez votre propre soirée cinéma en plein air. Vous pouvez aussi regarder s’il y a des concerts ou des événements communautaires gratuits.

Pensez à organiser un après-midi de quilles ou de mini-golf en famille (certains sites offrent des rabais ou des bons de réduction selon le jour de la semaine). Si votre enfant s’intéresse aux forces de l’ordre ou à la lutte contre les incendies, regardez si certains postes de police ou casernes de pompiers organisent des journées portes ouvertes. 

Il est fort probable qu’il y ait des attractions uniques dans votre région. Le moment est venu de les découvrir ! Faites une escapade en famille pour visiter les trésors cachés de votre ville ou d’une ville voisine.

Si vous habitez près d’une plage ou d’un parc, organisez un pique-nique et planifiez des activités amusantes, comme une partie de ballon, de cache-cache ou de frisbee. Si ce n’est pas possible, pique-niquez à la maison. La visite d’un marché fermier, d’une foire agricole ou d’une ferme de petits fruits peut s’avérer divertissante et éducative pour les enfants. C’est aussi un moyen de soutenir des artisans locaux.

Si vous voulez explorer des coins plus reculés, songez à faire du camping en famille. Les terrains de camping coûtent généralement moins cher que les hôtels ou les motels. De plus, les enfants auront la chance de profiter du plein air, de faire griller des guimauves et de s’asseoir autour d’un feu de camp. Si les tarifs dépassent votre budget, installez une tente dans votre arrière-cour.

Si vous habitez près d’une rivière ou d’une aire protégée, peut-être que vos enfants aimeraient passer une journée (voire une demi-journée) à apprendre à pêcher. Qui sait : ils pourraient même servir leur prise à un repas de famille !

Abonnements saisonniers 

Si vous prévoyez visiter un parc d’attractions, une foire ou une exposition fréquemment, un abonnement saisonnier peut s’avérer plus avantageux qu’un laissez-passer d’une journée. De même, si votre enfant compte se rendre souvent à la piscine municipale ou à un terrain de tennis, un abonnement saisonnier peut en valoir la peine. Autrement, le droit d’entrée quotidien reste la meilleure option. Si vous prévoyez visiter un parc national ou un site historique canadien, n’oubliez pas que les enfants de moins de 17 ans sont admis gratuitement.

Emploi d’été

À mesure qu’ils grandissent et qu’ils gagnent en autonomie, les enfants songent parfois à obtenir un emploi d’été. C’est une occasion pour eux de s’affranchir. Ils gagnent non seulement leur propre salaire, mais ils acquièrent des aptitudes professionnelles et de l’expérience à ajouter à leur CV.  

Au Canada, la loi sur le travail des jeunes varie selon la province et le territoire. Dans certaines régions, les jeunes peuvent trouver un emploi avec l’accord d’un parent ou d’un tuteur dès l’âge de 12 ans.

Quel type d’emploi d’été les jeunes peuvent-ils occuper ?

  • Sauveteur : En Ontario, par exemple, les adolescents peuvent devenir sauveteurs dès l’âge de 15 ans, pourvu qu’ils aient suivi une formation et qu’ils possèdent les qualifications nécessaires.

  • Vendeur en commerce de détail : Certains restaurants et commerces de détail, comme les jardineries, embauchent des adolescents de 14 ou 15 ans (le consentement d’un parent ou d’un tuteur est parfois exigé).

  • Tuteur : Un enfant qui a la bosse des maths, qui est passionné de sciences ou qui parle couramment une autre langue pourrait trouver son compte en tant que tuteur virtuel. La rémunération de ce type d’emploi est souvent supérieure au salaire minimum. De plus, les enfants ont l’occasion de perfectionner leurs aptitudes en enseignement. Les adolescents peuvent trouver ce genre de postes (et d’autres emplois pour les jeunes de 15 ans et moins) sur LinkedIn et sur Indeed.ca.

  • Entrepreneur : Une autre option consiste à ouvrir une boutique en ligne. Les adolescents qui aiment fabriquer des bijoux ou des objets pourraient aimer vendre leurs créations en ligne. Quant aux enfants, ils peuvent se lancer dans d’autres initiatives en ligne, comme la création de vidéos YouTube, la vente de produits numériques ou même la vente de vieux jouets

Les jeunes enfants peuvent aussi gagner de l’argent pendant l’été en faisant du gardiennage, en promenant des chiens ou en proposant des services de jardinage (comme la tonte de pelouse) à leurs voisins et à des amis.  

Les vacances d’été sont la période préférée de l’année de nombreux enfants. Vous pouvez les divertir en leur proposant une foule d’activités amusantes : ils passeront un été dont ils se souviendront toute leur vie et vous n’aurez pas dépassé votre budget.

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.

Partager cet article

Sujets:

Établissement d’un budget Famille Parentalité