Skip to main content

Sélecteur de compte : un compte chèques, un compte d’épargne, les deux comptes ?

Par Helen Reaume

Publié le août 2, 2023 • 4 min de lecture

Les comptes chèques et les comptes d’épargne peuvent être utilisés indifféremment, croyez-vous ? Pas forcément. La différence entre un compte chèques et un compte d’épargne peut sembler aussi minime que la différence entre la gelée et la confiture, mais en choisissant le mauvais compte, vous risquez de vous retrouver avec beaucoup de frais et de frustrations inutiles. Vous ne savez pas quel type de compte vous convient le mieux, ou si vous devriez envisager d’ouvrir un compte de chaque sorte ? Voici quelques explications pour vous aider à prendre une décision :

Comptes chèques

Les comptes chèques sont le couteau suisse du monde bancaire. Ils sont destinés aux transactions quotidiennes –, ce qui signifie qu’ils sont parfaits pour le dépôt direct de vos chèques de paie, l’utilisation de votre carte de débit et le paiement de vos factures. Les comptes chèques sont souvent assortis de frais mensuels, mais ceux-ci sont parfois éliminés si vous maintenez un solde minimum. Ils offrent également plus de transactions gratuites ou à faible coût que les comptes d’épargne, que ce soit pour déposer de l’argent, le transférer, le retirer d’un GAB, rédiger un chèque ou envoyer un virement électronique. Mais avant d’utiliser vos privilèges transactionnels sans retenue –, lisez bien les petits caractères. Ce n’est pas parce que les comptes chèques ont moins de frais de transaction qu’ils offrent tous un nombre illimité d’opérations. La plupart d’entre eux n’offrent qu’un certain nombre de transactions gratuites par mois, de sorte que vous devrez peut-être restreindre vos transactions mensuelles pour ne pas dépasser la limite fixée. Un autre inconvénient des comptes chèques est qu’ils ne versent généralement pas d’intérêts sur vos dépôts.

Comptes d’épargne

Si vous étiez un écureuil qui stocke ses glands pour l’hiver, vous voudriez probablement les déposer dans un compte d’épargne. Les comptes d’épargne ont été conçus pour cela : mettre de côté des fonds que vous souhaitez conserver. L’un des principaux avantages d’un compte d’épargne est de produire des intérêts sur l’argent déposé. Comme leurs taux d’intérêt sont plus élevés que ceux des comptes chèques traditionnels, mais que les opérations gratuites sont moins nombreuses, les comptes d’épargne peuvent être le meilleur outil pour mettre en place un fonds d’urgence ou économiser en vue des vacances de vos rêves. Certaines banques vous offriront même un taux de rendement plus élevé si vous maintenez un solde minimum sur votre compte. Les comptes d’épargne sont généralement gratuits, bien que certaines banques facturent de minimes frais mensuels. Même s’il peut être facile de transférer de l’argent d’un compte d’épargne vers un compte chèques, certaines banques limitent le nombre de transactions gratuites que vous pouvez effectuer par mois. En outre, vous paierez probablement des frais plus élevés sur toutes les transactions que vous effectuerez.

Pourquoi pas les deux ?

Qui a dit qu’il fallait choisir ? De nombreuses personnes ont intérêt à posséder à la fois un compte épargne et un compte chèques, mais assurez-vous d’en faire l’usage le mieux adapté à vos besoins. Par exemple, il est judicieux de conserver l’argent dont vous avez besoin chaque mois dans votre compte chèques et de transférer toute somme supplémentaire vers votre compte d’épargne. Cela vous permettra non seulement de séparer les économies destinées à votre voyage de rêve à Bora Bora de vos factures mensuelles, mais aussi de maximiser votre argent en percevant des intérêts chaque mois. Lorsque vous serez prêt à partir pour Bora Bora et que vous aurez besoin d’utiliser ces économies, vous pourrez facilement les transférer à nouveau sur votre compte chèques et les utiliser pour acheter vos billets ! En alliant ces deux types de comptes, vous obtiendrez le meilleur des deux mondes.

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.

Partager cet article

Sujets:

Services bancaires/services bancaires numériques

À lire ensuite