Skip to main content

Placement 101 pour étudiants – 4 choses à savoir sur les CELI et les REER

Par RBC

Publié le août 2, 2023 • 5 min de lecture

Les placements peuvent être simples et vous n’avez pas besoin de beaucoup d’argent au départ. Plus vous commencez à investir tôt, plus vous laissez de temps à votre argent pour fructifier à votre avantage.

Vous avez peut-être déjà entendu des termes comme CELI ou REER. Ces acronymes ne font que désigner différents types de comptes de placement que vous pouvez ouvrir. Le moment est peut-être venu d’apprendre à connaître leur signification.

Compte d’épargne libre d’impôt (CELI)

Il s’agit d’un compte de placement enregistré que vous pouvez utiliser pour épargner, y compris en vue d’un achat ou d’un objectif important – comme une voiture, une année sabbatique ou une mise de fonds pour une maison.

Qui peut ouvrir un CELI ?

Les résidents canadiens qui ont un numéro d’assurance sociale (NAS) valide et qui ont atteint l’âge de la majorité dans leur province ou leur territoire de résidence.

Avantages du CELI

Ce compte vous offre l’avantage suivant : vos gains ne sont pas imposés – vous n’aurez pas à payer d’impôt sur le revenu de placement de votre CELI, que celui-ci provienne des dividendes, de l’intérêt ou des gains en capital1. De plus, avec un CELI, vous pouvez retirer l’argent n’importe quand sans pénalité.

Choix de placements du CELI

Les CELI ne sont pas de simples comptes d’épargne. Dans votre CELI, vous pouvez détenir différents placements, notamment des actions, des fonds négociés en bourse (FNB), des fonds communs de placement, des obligations et des certificats de placement garanti (CPG) – assurez-vous simplement qu’il s’agit de placements admissibles.

Plafonds de cotisation

Vous pouvez commencer par n’importe quel montant, il est important de se rappeler que tout montant est un bon montant parce que plus vous commencez à investir tôt, plus vous laissez de temps à votre argent pour fructifier.

Le CELI est soumis à des plafonds de cotisation. Cela signifie qu’il y a une limite au montant que vous pouvez transférer dans vos comptes CELI chaque année ; si vous transférez trop d’argent dans votre CELI, vous pourriez avoir à payer une pénalité.

Ça semble peut-être compliqué ou angoissant, mais ça n’a pas à l’être. Il existe de nombreux moyens et outils pour vous aider à rester sur la bonne voie afin de maximiser les avantages d’un CELI.

Estimation officielle : Visitez le site Web de l’Agence du revenu du Canada en cliquant ici. Ouvrez une session, puis faites défiler la page jusqu’à la section « Votre plafond de cotisation CELI ». Le montant indiqué est le montant que vous pouvez cotiser en date du 1er janvier. Vous devez donc y soustraire toutes les cotisations que vous avez déjà versées cette année.

Régime enregistré d’épargne-retraite (REER)

Ce compte d’épargne enregistré sert habituellement à investir en vue de la retraite, ou il peut être utilisé plus tôt afin d’économiser pour faire une mise de fonds en tant qu’acheteur d’une première maison, jusqu’à concurrence du plafond permis et sous réserve de certaines conditions.

Qui peut établir un REER ?

Les citoyens canadiens qui ont un revenu d’emploi, produisent des déclarations de revenus et possèdent un numéro d’assurance sociale valide. Veuillez remarquer que vous devez fermer votre REER au plus tard en décembre de l’année de votre 71e anniversaire.

Avantages d’un REER

Le REER présente un certain nombre d’avantages, les avantages fiscaux étant au cœur de cet instrument de placement.

  1. Vos cotisations sont déductibles. Lorsque vous cotisez à votre REER, vous pouvez déduire ce montant de votre revenu imposable de la même année. Par exemple, si vous avez cotisé 5 000 $ à votre REER, votre revenu imposable de l’année au cours de laquelle vous avez effectué cette cotisation diminue de 5 000 $. Les cotisations à un REER sont donc effectuées en dollars avant impôt.
  2. L’imposition est reportée. Les revenus et les gains en capital générés par vos placements dans un REER font l’objet d’un report d’impôt. Cela signifie que vous ne payez pas d’impôt sur la croissance des placements jusqu’à ce que vous retiriez les fonds de votre REER.
Choix de placements du REER

Les REER ne sont pas de simples comptes d’épargne. Dans votre REER, vous pouvez détenir différents placements, notamment des actions, des fonds négociés en bourse (FNB), des fonds communs de placement, des obligations et des certificats de placement garanti (CPG) – assurez-vous simplement qu’il s’agit de placements admissibles.

Plafonds de cotisation

Vous pouvez cotiser jusqu’à 18 % de votre revenu d’une année – jusqu’à concurrence d’un plafond annuel. Visitez le site Web de l’Agence du revenu du Canada en cliquant ici. Une fois votre session ouverte, faites défiler la page jusqu’au lien vers le plafond de cotisation REER.


1 Les actifs d’un CELI doivent être des investissements admissibles en vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu. Si le CELI renferme des placements non admissibles, ils peuvent être assujettis à l’impôt.

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.

Partager cet article

Sujets:

CELI