Skip to main content

Tour d’horizon #PetitesEntreprisesRéinventées : 6 pistes d’action communes des entreprises résilientes

Par Diane Amato

Publié le octobre 1, 2021 • 5 min de lecture

Bien que les mesures de confinement, les restrictions, les ruptures de stock et l’évolution de la demande aient fait mal à de nombreuses entreprises canadiennes, bon nombre d’entre elles ont su tirer leur épingle du jeu durant cette période d’incertitude en découvrant de nouvelles occasions, en adaptant leurs produits et processus, et en repensant leur modèle d’affaires. Voici six façons répandues qu’ont trouvées les propriétaires d’entreprises pour relever les défis sans précédent de la pandémie.

1) Offrir ses services en ligne

Comme le montrent les statistiques, les achats en ligne au Canada ont doublé pendant la pandémie. Rien d’étonnant puisque les consommateurs étaient confinés à la maison. Pour survivre, les entreprises ont dû assurer une présence en ligne, et vite ! Voici des exemples d’entreprises traditionnelles qui ont su s’adapter à la nouvelle réalité numérique.


2) Attirer de nouveaux clients

Les entreprises qui se sont tournées vers les canaux électroniques pour la première fois ont pu joindre des clients qui ne faisaient pas partie de leur base de clientèle. Soul Studio, par exemple, a pu attirer des participants d’aussi loin que l’Australie. Avant la pandémie, la clientèle du studio se limitait aux danseurs de la région. Surmesur a développé une toute nouvelle clientèle de grandes entreprises lorsqu’elle s’est tournée vers la production de masques, tandis que Medi-Secur a étendu son offre à de nouvelles entreprises qui ont eu besoin, du jour au lendemain, d’équipement de protection individuelle.

En outre, les entreprises suivantes sont passées du secteur de gros au secteur du détail en raison de la fermeture des magasins et de la suspension des événements.


3) Maintenir une relation étroite avec la clientèle

D’un côté, il y a les entreprises qui ont adroitement renouvelé ou étendu leur base clientèle, et, de l’autre, il y a celles qui ont bâti leur succès sur leurs relations existantes. Elles ont veillé à maintenir le plus possible le contact avec leurs clients et à les entourer de soins particuliers.

« Nous avons commencé à utiliser la technologie pour traiter les commandes courantes. Pendant ce temps, nos équipes de vente et de marketing pouvaient s’occuper du travail de fond – qui consiste, comme dans le bon vieux temps, à parler aux clients afin de nouer une relation étroite avec eux. Le résultat de nos efforts a été extraordinaire : nous avons récupéré et dépassé tout le terrain perdu depuis le début de la pandémie », raconte Matt Bialek de BLAST-OFF Fireworks.

Pour sa part, Vernon Teach & Learn a offert une aide individuelle aux clients dont les jeunes enfants, confinés, devaient passer le temps et faire l’école à la maison.


4) Adapter la production

Du jour au lendemain, les Canadiens n’avaient plus besoin de tenues de ville. Les salons de coiffure ont dû fermer, et la pénurie d’équipement de protection individuelle a fait les gros titres. L’avenir des entreprises dont les activités ne convenaient plus au contexte de la COVID-19 était résolument incertain. Mais des propriétaires d’entreprise débrouillards ont trouvé un moyen d’adapter leurs activités aux nouvelles réalités :


5) S’adapter aux besoins des employés

S’il est vrai que les propriétaires de petites entreprises ont dû s’adapter aux défis et à l’incertitude découlant de la pandémie, leurs employés aussi. Des propriétaires ont dû mettre à pied une partie de leur personnel, d’autres embaucher ou former rapidement de nouveaux employés. Mais tous ont dû rester en communication constante avec leur effectif à mesure qu’évoluait la situation.

Landyachtz, par exemple, a communiqué avec tous ses employés pour savoir s’ils accepteraient de travailler moins d’heures avant de mettre en œuvre un plan qui conviendrait à tous. De son côté, Muttluks a inscrit ses employés à des cours et à des webinaires afin qu’ils puissent parfaire leurs connaissances en attendant la reprise. D’autres se sont tournés vers des lieux de travail virtuels.


6) Soutenir la collectivité

Si les Canadiens ont appris une chose au cours des 18 derniers mois, c’est que nous pouvons surmonter des moments difficiles lorsque nous unissons nos efforts et nous soutenons mutuellement. Nombreuses sont les entreprises qui ont trouvé leur raison d’être en se consacrant au mieux-être des entrepreneurs ou des membres de la collectivité.


Félicitons les propriétaires de petites entreprises. Non seulement ont-ils surmonté une crise d’une ampleur inimaginable, mais ils sont nombreux à avoir réinventé leur entreprise pour tenir compte de l’évolution des besoins et des habitudes de consommation des Canadiens.

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.

Partager cet article

Sujets:

Entrepreneur Technologie