Skip to main content

Saine gestion de son argent : conseils pour un budget adapté à votre situation

By Jacob Henriksen-Willis

PUBLISHED juillet 24, 2023 • 5 min read

Gérer ses finances personnelles constitue une importante source de stress pour de nombreux Canadiens. Si vous faites partie de ceux qui perdent le sommeil en pensant à leurs finances, vous avez tout intérêt à vous organiser en établissant un budget réaliste, adapté à votre situation, pour éliminer une partie de la pression qui pèse sur vous. Reprendre le contrôle de vos finances vous permettra d’éviter les mauvaises surprises et de retrouver une certaine tranquillité d’esprit.

Si vous avez déjà éprouvé des difficultés à tenir un budget ou si vous vous préparez à en établir un pour la première fois, voici trois conseils utiles pour vous aider à réaliser vos objectifs financiers.

La règle des 50/30/20

Examinez votre salaire mensuel et évaluez la part de votre salaire net (votre revenu après impôts) qui sera consacrée à vos besoins, celle qui sera consacrée à vos envies et la somme que vous allez épargner.

  • Vos besoins correspondent aux besoins élémentaires de la vie quotidienne. Le logement, l’alimentation, le transport, les soins de santé et la garde d’enfant en sont des exemples. Selon la règle des 50/30/20, dans un budget moyen, 50 % du salaire net est alloué à ces besoins élémentaires.

  • Vos envies correspondent aux choses agréables, qu’il s’agisse de vacances, de services de diffusion en continu, d’équipements de divertissement ou de repas au restaurant, par exemple. Dans un budget type, 30 % des revenus sont consacrés à ces frais optionnels, mais si vous devez réduire vos dépenses, il s’agit du premier poste à étudier.

  • Les 20 restants sont habituellement consacrés à l’épargne et au remboursement de dette. Votre épargne peut être affectée à un régime de retraite, un fonds d’urgence ou un objectif personnel, tel que l’achat d’une maison ou l’obtention d’un diplôme. Moins vous avez de dettes, plus la part de ces 20 % pouvant être consacrée au long terme est élevée.

Naturellement, ces pourcentages ne sont que des propositions. En gardant toujours cette règle à l’esprit, il peut s’avérer judicieux d’adapter votre budget en fonction de votre situation personnelle.

Se fixer des objectifs qui passent la RAMPE

Facile à retenir, l’acronyme « RAMPE » s’applique à la définition d’objectifs financiers atteignables et réalistes. Si l’on décompose cet acronyme, un objectif RAMPE est :

  • Réalisable : bien qu’il soit très noble de viser la lune, si vous voulez vous tenir à votre budget, vos objectifs financiers doivent rester à votre portée. Si vous avez en tête un objectif ambitieux, vous pouvez commencer par vous fixer des objectifs plus limités et plus faciles à réaliser, pour parvenir à l’atteindre.

  • Assorti d’une échéance : établissez un calendrier précis pour réaliser vos objectifs. Certaines personnes ont besoin de dates butoirs pour rester concentrées ou créer un sentiment d’urgence, mais les objectifs assortis d’une échéance vous donnent un point de repère pour mesurer votre progression, ainsi qu’une ligne d’arrivée à franchir.

  • Mesurable : veillez à pouvoir suivre votre progression de façon objective. Cela vous permettra de fêter les étapes importantes et les réalisations tout au long du projet et de vous faire une idée assez précise de la justesse du budget établi.

  • Prioritaire : la réalisation de vos objectifs financiers doit permettre de concrétiser quelque chose d’important pour vous-même ou votre famille.

  • Explicite : le fait de vous fixer un objectif clair à atteindre vous aide à adapter vos efforts et vos ressources en conséquence.

Revue et adaptation régulières

Les circonstances évoluent et il arrive que les choses ne se passent pas comme prévu. Le fait de disposer d’une certaine souplesse dans votre budget vous évitera de tout laisser tomber si vous n’atteignez pas d’emblée les caps que vous vous êtes fixés.

Des revues régulières du budget vous permettront également de repérer au plus vite les dépenses inutiles. Des services d’abonnement inutilisés peuvent, par exemple, peser sur vos revenus pendant des mois si vous ne contrôlez pas fréquemment vos dépenses.

Une analyse de vos habitudes de dépenses peut faciliter l’établissement d’un budget à long terme et en améliorer l’utilité. Grâce à une bonne connaissance de vos habitudes financières, de vos points forts et de vos points faibles, acquise au fil des revues régulières, vous pouvez élaborer un budget personnalisé, en adéquation avec les objectifs de votre vie.

L’outil de calcul du budget NOMI facilite la gestion des finances personnelles en recommandant un budget élaboré d’après vos habitudes en matière de dépenses et d’épargne, et en vous apportant une aide active pour vous y tenir.

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.

Partager cet article