Skip to main content

Tout savoir sur le financement des études aux États-Unis

Par RBC

Publié le août 23, 2023 • 4 min de lecture

Les États-Unis sont la destination la plus populaire au monde pour les étudiants étrangers. Cela s’explique par une panoplie de raisons, des normes universitaires élevées aux laboratoires de recherche de pointe avec un personnel enseignant hautement qualifié, en passant par la diversité des programmes. Si, en tant que Canadien, vous projetez de déménager au sud de la frontière pour poursuivre des études supérieures, vous voudrez sans doute vous concentrer sur celles-ci et pas sur votre compte de banque. Vous trouverez ci-après quelques précieux conseils pour vous aider à financer vos études aux États-Unis.

Explorer les réductions sur les droits de scolarité

Certaines universités américaines offrent aux étudiants canadiens des réductions sur les droits de scolarité, généralement sur la base de bourses, d’une moyenne générale minimale ou d’une entente avec une province. Par exemple, en vertu de l’accord de réciprocité Manitoba-Minnesota, les étudiants manitobains qui fréquentent un établissement postsecondaire participant au Minnesota paient les mêmes droits de scolarités que ceux originaires de cet État, et vice versa. Pour en savoir plus sur les critères d’admissibilité, veuillez communiquer avec le bureau de l’aide financière de l’établissement américain qui vous intéresse.

Présenter des demandes de bourses, de subventions et de prêts

Les universités américaines, les organisations privées et les gouvernements fédéral et provinciaux du Canada offrent des bourses au mérite et fondées sur les besoins pour aider à financer les études aux États-Unis. Vous pouvez explorer les bourses et les subventions directement sur le site Web des établissements ou consulter la page des bourses internationales d’Affaires mondiales Canada. Certaines provinces, dont l’Ontario, proposent également une combinaison de subventions et de prêts pour étudier à l’étranger.
  • Cliquez ici pour voir si votre établissement est approuvé aux fins du Régime d’aide financière aux étudiants de l’Ontario (RAFEO).
  • Sinon, cliquez ici pour connaître la marche à suivre afin qu’il soit ajouté à la liste approuvée par le RAFEO.

Souscrire une assurance maladie

Contrairement au Canada, les États-Unis n’ont pas nationalisé l’assurance maladie. De plus, la couverture médicale provinciale est limitée lorsque vous voyagez à l’extérieur de votre province. En qualité d’étudiant, vous pourrez bénéficier de certains services prévus dans vos frais de scolarité et de santé, mais aux États-Unis, même un accident mineur ou une maladie bénigne peuvent entraîner des dépenses colossales. Dans la plupart des collèges et universités, les étudiants sont tenus de souscrire leur propre assurance maladie privée, dont le coût peut varier en fonction du type de couverture et du nombre de fois où ils rentrent aux États-Unis au cours de l’année scolaire. Pour en apprendre davantage sur vos options et obtenir une soumission, visitez le site de RBC Assurances.

Envisager d’occuper un emploi à temps partiel

Le fait d’occuper un emploi à temps partiel peut être une excellente façon pour les étudiants canadiens de financer leurs études et leur vie quotidienne. Commencez par vérifier si votre établissement offre des programmes d’alternance travail-études pour les étudiants étrangers qui veulent travailler sur le campus, par exemple à la librairie, à la bibliothèque, au café ou comme assistant de recherche. Vous pouvez aussi chercher un emploi à temps partiel à l’extérieur du campus universitaire, mais assurez-vous d’avoir les permis de travail appropriés. Les Canadiens n’ont pas besoin de demander un visa F-1 (visa de non-immigrant qui permet aux étrangers d’étudier aux États-Unis), mais à leur arrivée au pays, ils doivent obtenir un statut F-1, qui prévoit certaines règles en matière d’emploi sur le campus et à l’extérieur de celui-ci.

Établir un budget

Peu importe où vous choisissez d’étudier, un budget est l’un des principaux moyens de gérer efficacement vos dépenses. Utilisez une calculatrice de budget étudiant ou essayez l’appli NOMI de RBC, un outil numérique qui vous recommandera un budget tenant compte de vos habitudes de dépense et d’épargne et qui vous aidera à le respecter.

Ouvrir un compte bancaire aux États-Unis

Une fois que vous serez installé, il est conseillé d’ouvrir un compte bancaire américain afin d’éviter de payer des frais pour convertir votre argent ou le retirer au guichet automatique. Étudier aux États-Unis, cela s’annonce comme une expérience passionnante et enrichissante. Cependant, comme pour toutes les grandes décisions de la vie, une préparation minutieuse est essentielle. N’hésitez pas à chercher conseil auprès de représentants universitaires ou de spécialistes de l’aide financières afin de prendre des décisions éclairées pour votre avenir scolaire et financier.

Le présent article vise à offrir des renseignements généraux seulement et n’a pas pour objet de fournir des conseils juridiques ou financiers, ni d’autres conseils professionnels. Veuillez consulter un conseiller professionnel en ce qui concerne votre situation particulière. Les renseignements présentés sont réputés être factuels et à jour, mais nous ne garantissons pas leur exactitude et ils ne doivent pas être considérés comme une analyse exhaustive des sujets abordés. Les opinions exprimées reflètent le jugement des auteurs à la date de publication et peuvent changer. La Banque Royale du Canada et ses entités ne font pas la promotion, ni explicitement ni implicitement, des conseils, des avis, des renseignements, des produits ou des services de tiers.

Partager cet article

Sujets:

Étudiants Finances personnelles